Sélectionner une trace


Sélectionner une année

2017 • 2016 • 2015 • 2014  
2013 • 2012 • 2011 • 2010  
2009 • 2008 • 2007 • 2006  
2005 • 2004 • 2003 • 2002  
2001 • 2000 • 1999 • 1998  
1997 • 1996 • 1995 • 1994  
1993 • 1992 • 1991 • 1990  
1989 • 1988 • 1987 • 1986  
1985 • 1984 • 1982 • 1980  
1979 • 1978 • 1977 • 1976  
1975 • 1974 • 1973 • 1972  
1971 • 1967 • 
 

Pas de Sainte Ecologie !
Type de trace : livre
date de parution : 2007

D'après nature. Science et fantasmes depuis le XVIe siècle, Paris, Alternatives, 2007, 144 p.

Ce livre est constitué de très nombreuses illustrations inédites couleur venant du Musée du Vivant à l'AgroParisTech, premier musée international sur l'écologie et le développement durable. Sorti en plein Grenelle de l'environnement en France, il développe une étude critique pionnière sur les représentations de la nature et de l'écologie. Alors que les médias virent leur cutie sur la question, c'est en Suisse (Le Temps) qu'il est salué comme une contribution importante de l'ère post-Al Gore. En effet, il importe que nous n'entrions pas dans une nouvelle croyance totalitaire appuyée par des visées commerciales, mais que le souci de la préservation et du développement (diversifié) de la planète reste objet de débats et de recherches scientifiques. Il s'agit aussi de la mise en valeur des apports généreux de peintres (Cueco ou Speedy Graphito), de graphistes (Le Quernec ou Bouvet), de sérigraphes (Granger ou Van Malderen), de photographes (Plossu), architectes (l'éco-tourisme de Feher), sculpteurs-auteurs d'installations (Chabot ou Metsoko), de plasticiens (Stas ou Paella), dessinateurs (Cabu, Siné, Nicoulaud, Soulas)...



Fous
Type de trace : Expos, revue, spectacles...
date de parution : septembre 2007

J'acceptais, après avoir visité Marc Ways et été incité par Roger Langlais, de prendre la présidence du conseil scientifique de l'Institut sur les fous littéraires et artistiques. Voilà la présentation du numéro 1 de la revue préparée par Marc Décimo. J'ai découvert à cette occasion André Stas et Fanchon Daemers, que j'avais juste croisés en dérive de belgitude (avec des néo-situationnistes d'Anvers, des daily-buliens de La Louvière, des surréalistico-Mariën et des humours d'arrêts de tram). Notre époque de normalisation m'est insupportable. Fous et excentriques nous sont nécessaires, au-delà encore de Queneau ou Blavier, Dubuffet et l'art brut. J'espère que cette conjuration amicale aura de fertiles suites dans tous les domaines.



Présidentielles
Type de trace : exposition
date de parution : mars 2007

Je n'ai jamais eu autant de couverture médiatique que pour cette exposition, certes sympathique mais qui ne représente ni mon testament scientifique, artistique ou philosophique. Jacqueline Frydman en a eu l'idée, soutenue par Bernard blistène. J'en ai assuré le commissariat. Constituant un utile contrepoint historique à une élection présidentielle mobilisant toute l'attention, j'ai retrouvé les affiches (vieille passion), à un moment où elles baissent en importance. Après l'ouverture du Monde, j'ai dû répéter la même chose aux radios et télévisions, au risque de devenir le perroquet de moi-même. A chaque fois que j'improvisais des analyses nouvelles, les journalistes me redemandaient en effet une vieille rengaine. Marketé, conformé. J'ai pu quand même glisser des éléments sur nos nouvelles identités imbriquées dans Libération.



Victor
Type de trace : photo
date de parution : juillet 2007

Je l'ai voulu. J'assume. Voilà le tsunami Victor. Il rigole aux éclats. Il est vif et charmant, telle que la chance fit aussi mes autres enfants. Mais je veux être disponible. Je tombe malade, comme s'il fallait payer cette vie par la douleur dans ma chair. La précarité désormais me fait agir et considérer toutes choses autrement. Je ne sais comment équilibrer la chimie maniaque des médecins et la nécessité de respirer, d'inventer, même pour n'être compris qu'avec retard. Ce Victor est enjoué, rieur, farceur, serein, furieux quand il faut. Bref, vivant. Suivrai-je ?



La GMM
Type de trace : livre
date de parution : juin 2007

Un livre important très mal sorti (juin 2007), trop tard (il aurait fallu mars). Ce n'était pas vraiment un roman de plage. De plus, après l'incroyable campagne médiatique pour l'exposition sur les présidentielles, il devenait difficile de raccrocher les wagons avec du nouveau après-coup. Il met en avant des notions essentielles sur les nouveaux circuits de l'information à l'heure d'Internet. Il valorise aussi un travail qui a prolongé le Baromètre européen des médias en 2005 à la demande de la Commission européenne (alors que ses services, en parallèle, nous torturaient administrativement pendant cinq ans après IMAGEDUC, empêchant ainsi tout développement de ce travail). Ce livre envisage l'explosion de l'information centralisée et ses conséquences. Il dessine des pistes essentielles sur nos nouvelles identités de l'ubiquité, notre nature locale et planétaire.



Traduction Portugal / Brésil
Type de trace : livre
date de parution : 2007

J'ai publié à l'étranger, mais voici ma première traduction (enfin, pour moi qui n'ai écrit que des ouvrages internationaux et fait des revues et des sites Internet multilingues). Cela fait plaisir. Au Brésil, les universités s'intéressent fort à l'analyse des images. En France, ce livre de méthode est devenu un classique (5e édition). Bientôt, d'autres ? Encore un effort à l'exportation...



F. J. Ossang
Type de trace : photo
date de parution : 2006

J'ai rencontré Ossang il y a bien longtemps, à son époque néo-punk, avec François Leperlier (proche des surréalistes et redécouvreur de la photographe Claude Cahun). Je l'ai écouté rue Berryer (où j'avais vu les objets d'une femme de Colombes de Boltanski). Nous nous sommes perdus de vue. J'entends brutalement quelqu'un à la radio parler de Burroughs, de Cravan, et de tant d'autres. Je me dis, ce type à si bons goûts ne peut être foncièrement inintéressant : et c'est Ossang qui a une rétrospective au Jeu de Paume (j'y retrouve Nicole Brenez, que j'apprécie beaucoup). Le surlendemain, il est à la maison avec sa compagne très intéressante. Tous deux sont de jolies trajectoires avec qui il est heureux de converser. Absinthe. Voilà ceux que j'aime. Pas parfaits, inégaux peut-être, mais qui remuent la terre.



Images et histoire
Type de trace : colloque
date de parution : avril 2006

Voilà un bilan intéressant, une étape. Ce fut conçu avec mon ami Christian Delporte et en partenariat, outre nos institutions, avec la BNF au départ (Agnès Chauveau) puis l'INA (Denis Maréchal). Enfin, on y prenait en compte deux avancées majeures : la légitimité des images comme source historique, parmi d'autres ; la nécessité d'inscrire l'histoire spécifique de l'art dans une histoire plus large, celle de la production visuelle humaine. Que de chemin parcouru depuis 1978, où je travaillais sur les fonds du futur Musée d'histoire contemporaine et 1992, où nous créions L'Image, devenu l'Institut des Images. Le vent de l'histoire a passé. Une nouvelle génération sans complexes s'empare de tout cela. La circulation planétaire des images et leur accumulation nécessite, plus que jamais, des repères. 



Montrer la guerre ?
Type de trace : livre
date de parution : mai 2006

L'éditeur a eu des problèmes et il a disparu. Le livre, fait en partie avec la collection photo de l'Historial de la Grande Guerre de Péronne, devait sortir pour le 11 novembre 2005. Il n'a même pas été promu à Péronne. Heureusement, le CNDP doit le diffuser pour les enseignants. Organisé thématiquement, il fait le point sur les représentations photographiques des guerres et les problèmes soulevés jusqu'à aujourd'hui. Reste malheureusement indispensable.



Musées
Type de trace : livre
date de parution : 2006

J'ai présidé des organisations mondiales de musées, conseillé sur tous les continents, musées, bibliothèques, médiathèques. Je préside toujours des réseaux, fais partie de conseils scientifiques divers, choisis de monter des manifestations ici ou là. Ce monde patrimonial me passionne. J'ai voulu rassembler des réflexions issues de 25 ans de publications diverses, au temps où les métiers changent. Ma position indépendante me permets, aussi bien dans le monde scientifique, d'innover sans entrer dans de stériles querelles de clans, dans le monde des institutions patrimoniales, de choisir les pratiques, les sujets et les lieux, sans dépendre de pouvoirs administratiifs ou politiques fréquemment autoritaires et ignares, d'autant plus autoritaires qu'ignares dans ce domaine. Voilà donc un peu de pédagogie pour toutes et tous. Et un signe amical à mes consoeurs et confrères, souvent tellement passionnés, remuant des montagnes.



1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24