Sélectionner une trace


Sélectionner une année

2018 • 2017 • 2016 • 2015  
2014 • 2013 • 2012 • 2011  
2010 • 2009 • 2008 • 2007  
2006 • 2005 • 2004 • 2003  
2002 • 2001 • 2000 • 1999  
1998 • 1997 • 1996 • 1995  
1994 • 1993 • 1992 • 1991  
1990 • 1989 • 1988 • 1987  
1986 • 1985 • 1984 • 1982  
1980 • 1979 • 1978 • 1977  
1976 • 1975 • 1974 • 1973  
1972 • 1971 • 1967 • 
 

Portraits d'arbres
Type de trace : exposition de photographies anciennes
date de parution : mai 2013

Cette exposition vise à faire connaître un photographe et professeur d'agronomie (Pierre Mouillefert) ainsi que les collections d'échantillons de bois de la planète avec leurs archives photographiques du centre AgroParisTech de Nancy. Rassemblées pour des raisons d'inventaire scientifique vers 1880, ces pièces nous racontent à la fois l'histoire des arbres, des lieux, des migrations végétales, et constituent désormais des traces précieuses et poétiques.

Quand se multipliaient les portraits d'humains, ces portraits d'arbres (à côté desquels pose un petit individu-étalon) inversent en effet les priorités. L'arbre n'est plus un décor de fond, parfois peint, pour montrer la famille ou la célébrité locale, mais le centre des préoccupations avec un personnage alibi, relégué à jouer les unités de grandeur. Ecrite avec des scientifiques qui nous racontent les pérégrinations de ces végétaux issus de tous les continents, cette exposition, largement diffusée avec le Musée du Vivant et la Ligue de l'Enseignement, nous plonge dans des vues oniriques bistres, grises et sépia. Science et art se rencontrent ainsi comme chez Marey ou Blossfeldt, avec ces passages entre les genres que j'affectionne.

C'est réalisé pour la manifestation Arbres, Artistes, Jardins des Rendez-vous aux Jardins 2013 (31 mai-1er juin-2 juin). Jean-Luc Moulène et Marc Touitou y participent avec une installation autour de Fénautrigues, ainsi que George Orrimbe de l'OuPeinPo et sa Forêt de mots. Succès populaire garanti par la visite guidée avec les chercheurs du potager-verger-ruches sur le toit d'AgroParisTech, rue Claude Bernard. Vous avez dit mélange des publics ? Oui, c'est exemplaire et j'en suis fier.