Sélectionner une trace


Sélectionner une année

2017 • 2016 • 2015 • 2014  
2013 • 2012 • 2011 • 2010  
2009 • 2008 • 2007 • 2006  
2005 • 2004 • 2003 • 2002  
2001 • 2000 • 1999 • 1998  
1997 • 1996 • 1995 • 1994  
1993 • 1992 • 1991 • 1990  
1989 • 1988 • 1987 • 1986  
1985 • 1984 • 1982 • 1980  
1979 • 1978 • 1977 • 1976  
1975 • 1974 • 1973 • 1972  
1971 • 1967 • 
 

1980 1979 1978 1977  1976 1975 1974 1973 1972 

Toulouse-Lautrec (apparence)
Type de trace : Encre de Chine sur papier
date de parution : 1976-77

J'ai beaucoup écrit (articles, roman, réflexions philosophico-politiques), alors que mes études à Sciencepo me permettaient de rencontrer des personnes atypiques (les animateurs du fanzine Falatoff), de passer chez José Artur dans le Pop Club avec Claude Mauriac, de frôler de délicieuses copines, de rencontrer un ami artiste et d'apprendre des méthodes et du droit constitutionnel (que j'aimais beaucoup, contrairement au droit civil fait de "par coeur" sans vraie réflexion). Je me laissais entraîner par mes parents à faire du droit (à Assas, quelle horreur sinistre) pour suivre les cours de l'Ecole du Louvre (trop classique à mon goût alors et où je détonnais en faisant un décryptage sous divers critères de la Baigneuse dite Valpinçon d'Ingres). Puis, je largai tout, parents, famille, études pour travailler dans une librairie, puis une banque et vivre dans une chambre de bonne avec une amie (petit lit, lavabo, réchaud sur table d'écolier, tournedisque à enjamber pour entrer et grandes toiles en cours, mais liberté et beaucoup d'amis). Là, ce brave nabot de Lautrec dessiné pour une chronique d'expo.



'Pataphysicien
Type de trace : Carte de membre
date de parution : 1976

Tout mon salaire de vendeur de journaux en centre commercial est passé à acheter les publications du Collège de 'Pataphysique, dont je devenais membre, après l'avoir côtoyé plusieurs années. Je n'ai jamais été membre d'autre chose que de cette société parodique (celle de Peillet, Queneau, Duchamp, Dubuffet, Miro, Ionesco, Vian...), ayant des amitiés libertaires fidèles et très proche des situationnistes. Je deviendrai aussi un ami  étroit de Noël Arnaud et d'Eva (réalisant même 4 jours d'entretiens filmés avec lui), personnage secret revivifiant avant-guerre Dada avec Les Réverbères, tenant un surréalisme de Résistance dans La Main à plume, ouvrant la voie à Cobra avec le surréalisme révolutionnaire, accompagnant le Collège de 'Pataphysique et Dubuffet ou Boris Vian, conférant avec Debord, soutenant le FLN, futur président de l'Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle)...



Exclure le Salon de la Jeune Peinture
Type de trace : Détail d'un panneau avec collages
date de parution : 1976

Joyeux amusements contre la production artistique militante ou commerciale (réévoqués récemment avec Roger Langlais vers l'Himalaya). Voilà un bout de panneau-collage qui m'est resté de notre intervention. J'ai en effet participé au Salon de la Jeune peinture et claqué la porte de l'édition 1976 avec des amis néo-situationnistes (Guy Bodson et Roger Langlais), contestant l'obligation de produire des oeuvres collectives. Pourquoi interdire la subjectivité individuelle ? Nous avons aussi occupé alors les bureaux provisoires du Centre Beaubourg, futur Centre Pompidou, craignant une machine à produire de l'art officiel. La police nous avait relachés. Et, sans hésiter, notre haine à la fois des groupuscules marxisants et des petits artistes vendeurs de leur image de marque, nous fit rejeter en bloc tout le Salon. Texte du tract :

» Considérant l'arbitraire séparation en collectifs du salon de la J.P. ;

» Considérant la surabondance des idéologies qui en découle et de

leur illusoire unification sous le sigle de la jeune Peinture (J.P.) ;

» Considérant l'extravagante prétention de ce conglomérat à

représenter un avant-gardisme révolutionnaire – ce qui au mieux,

ne constituerait qu'une nouvelle couche idéologique – ;

» Considérant les rapports claniques du comité et d'une fraction

au stalinisme dissimulé de la J.P., et l'illusoire opposition de celle-ci

à la misère néo-trotskyste-léniniste, – tous victimes de la fausse

conscience de leur opposition – ;

» Considérant le refus fondamental d'une libre esthétique individuelle

– au pire, la seule qui nous importe encore quelque peu,

les soussignés déclarent se désolidariser dorénavant à compter

de ce jour de toute activité placée sous le sigle “J.P.”

» Paris, le 1er juin 1976

» Pour le collectif 76 : Bodson, Gervereau, Hamon, Langlais. »

Et vlan.



1980 1979 1978 1977  1976 1975 1974 1973 1972