Sélectionner une trace


Sélectionner une année

2019 • 2018 • 2017 • 2016  
2015 • 2014 • 2013 • 2012  
2011 • 2010 • 2009 • 2008  
2007 • 2006 • 2005 • 2004  
2003 • 2002 • 2001 • 2000  
1999 • 1998 • 1997 • 1996  
1995 • 1994 • 1993 • 1992  
1991 • 1990 • 1989 • 1988  
1987 • 1986 • 1985 • 1984  
1982 • 1980 • 1979 • 1978  
1977 • 1976 • 1975 • 1974  
1973 • 1972 • 1971 • 1967  
 

Jorn
Type de trace : livre (et expo)
date de parution : 2001

Voilà la racine de mes appétences intellectuelles. Je ne suis pas un enfant des sixties, mais des fifties, de l'angoisse atomique, du jeu et de la reconstruction. J'aurais voulu (et ai proposé à Suzanne Pagé) monter enfin une belle expo sur les années 1950 (1946-1960), insistant sur la France existentialiste (et bien sûr l'Internationale lettriste ou le Collège de 'Pataphysique) et la Beat Generation aux Etats-Unis (et Robert Frank). Cinéma, littérature, peintres abstraits (Hartung, Soulages...), science-fiction (K. Dick et soucoupes volantes). A défaut, j'ai réuni dans ce livre sur Asger Jorn une toute petite partie de mes recherches. J'y ai dit, pour la première fois, mes amours intellectuelles. J'ai fait une enquête dans toute l'Europe sur les traces de Jorn, aussi bien avec ses épouses Matie (entretien filmé) ou Nanna, son galeriste van de Loo à Munich, son frère Nash à Orkeljunga, Andersen dans son musée à Silkeborg au Danemark, Constant à Amsterdam (je collaborerai à l'expo Constant au musée Picasso d'Antibes avec Maurice Fréchuret), ou Michèle Bernstein et Alice Debord en France. Et d'autres encore (Spur, Dubuffet, Arnaud, contact avec Vaneigem...). L'essentiel : tout cela s'est fait parce que Paul-Hervé Parsy, directeur alors du Musée d'art moderne de Strasbourg a accepté de monter avec moi l'exposition historique La Planète Jorn. Nous projetions de recommencer avec Richard Hamilton, mais son départ fut brutal.



Voir/ne pas voir la guerre
Type de trace : livre et exposition
date de parution : 2001

Travail considérable. J'exposais pour la première fois, par exemple, les carnets de travail de Robert Capa saisis par la police française pendant la guerre et conservés aux Archives nationales. Mais, pour des raisons diplomatiques, je dus morceler l'opération avec ce lieu merdique qu'est le toit de la Grande Arche de la Défense. Critiques justifiées. Depuis, tout le monde s'arrache le livre et il a même été remis en place en librairie par l'éditeur au moment de la guerre d'Irak. Rencontres avec Riboud, Mc Cullin, Roger Thérond, Duncan, de Decker, Spengler... C'est, je crois, trace utile, bilan nécessaire.



Une histoire sans limites ?
Type de trace : congrès et livre
date de parution : 2000

Congrès à Luxembourg avec la Commissaire européenne. Actes résumés avec intelligence par Corina Mersch. Au temps du monde fini et du post-modernisme, je lançais la piste d'une histoire démultipliée et vorace, utile à toutes et tous, partout, et concluais sur "La diversité, moteur d'une histoire commune", détestant les relents poujadistes de "l'exception culturelle". Je passais en Belgique voir le Daily Bul, André Balthazar, Anvers et quelques situationnistes avec Sylvia Kristel et Luc Van Malderen dans les passages de Bruxelles.



Chéops
Type de trace : photo
date de parution : août 2000

J'ai essayé de voyager en famille, chaque année en août, avec mes enfants quand ils ont grandi. Tout ce que je pouvais gagner par mes livres et activités externes servait à financer ces voyages (quitte à revenir sur la paille). Je ne regrette pas et n'oublierai jamais. Ainsi, nous avons vu le nord du Maroc, les champs de haschich dans les montagnes du Rif, Fez et la mer. Ainsi, je sors là de la pyramide de Chéops avec mon sac noir et mon chapeau, avant de descendre jusqu'en Nubie. Puis nous ferons un tour des Etats-Unis, conférence près de Boston, New York (et les grands yeux ouverts d'Antoine), Los Angeles, la route dans les parcs nationaux et les réserves indiennes, Las Vegas monstrueux. Enfin, Amorgos, une merveilleuse île grecque où Luc Besson a tourné Le Grand Bleu.



décrypter les images
Type de trace : CDrom
date de parution : 2000/2001

A partir de 1999, je travaille à monter un site de décryptage d'images multilingue, intitulé "imagesmag". Il est aidé par le ministère de l'Education nationale et ouvre en 2000. Je récuse alors l'habitude sémiologique de la "lecture" d'images, car les images ne se réduisent pas à un langage, pour y préférer cette notion de "décryptage", c'est-à-dire l'analyse d'une certains nombre de messages contenu dans les images et leur contexte de production. Le mot fera florès. Aujourd'hui, tout le monde "décrypte", même pour ne rien dire. Le site Internet (très lourd) a malheureusement disparu, pour des raisons financières (l'Institut des Images n'a jamais été aidé que sporadiquement). Il en fut de même pour le site européen d'analyse des médias (avec le Baromètre européen des médias "imageduc" en 2003), ainsi que le site destiné aux jeunes, enfants, adolescents et enseignants, "primages" en 2004. Il reste la collection de cédéroms, soutenue par la Ligue de l'Enseignement. Voici le premier réalisé en 2001, avec les contributions amicales de Pétillon, Agnès Varda, Jean-Hugues Berrou, Daisy de Galard (créatrice de l'émission télévisée Dim-Dam-Dom, si novatrice).



Histoire du visuel
Type de trace : livre
date de parution : 2000

Pierre Nora chez Gallimard a refusé ce livre, en m'expliquant qu'il n'y entendait rien aux images. Michel Winock l'a accepté au Seuil. Il fit la "une" du Monde des livres. Pas une ligne dans Libération, comme d'habitude. C'était un lourd testament rassemblant 20 ans de recherches. Il sortira en version augmentée et définitive : poche Points Seuil 2003, sous le titre Histoire du visuel au XXe siècle. En fait, il décrit, depuis le milieu du XIXe siècle, la multiplication industrielle des images. Pour beaucoup d'aspects, il s'agit d'une étape importante. Toujours pas traduit.



Manipulations par l'image
Type de trace : livre et expo
date de parution : 2000

Je choisis de commémorer ainsi le millénaire. Jaubert et Caujolle participèrent au livre. Je connaissais l'exposition de mon ami Schäfer à Bonn, mais voulais sortir de la seule problématique des photos truquées. Tout le monde (dans les médias) ne le comprit pas. La manifestation fut néanmoins un grand succès public. Le livre disparut dans les 15 jours des librairies mais l'éditeur ne voulut jamais le rééditer. C'est dommage. On me demanda de la faire itinérer. Le monde enseignant était passionné par tous les cas divers de manipulations soulevées. Il reste encore à la faire vivre. 



décrypter les images en ligne
Type de trace : site internet
date de parution : 2000

Voilà le premier site internet que j'ai construit (avec toute une équipe). Préparé depuis 1998, il a été aidé par le ministère de l'Education nationale. Ce fut un travail important pour le grand public, les enseignants, les musées, sur le décryptage d'images. Bilingue, j'y ai reçu des analyses juste après le 11 septembre 2001 de l'Etat de New York. Il y avait une étude en images sur un tableau de Nicolas Poussin avec le Louvre, des références internationales, des animations sur la photo, des analyses d'actualité, des interviews de créateurs... J'aurais voulu le développer et y rassembler tous mes sites sur l'image. Mais la funeste phynance tuèrent net ce travail gigantesque.



Crepax
Type de trace : dessin/poster
date de parution : 1999

Je ne sais plus quand. Je vais voir Enrico Baj, exposé en 1992 et ami fidèle depuis. Rencontre Schwarz sur Duchamp. Erre dans Milan et vais voir Guido Crepax, alors oublié et assimilé à un illustrateur érotique de bas étage. Crepax fut un des dynamiteurs du récit et de l'organisation graphique en bande dessinée (comme Druillet, lui aussi exposé au Musée d'histoire contemporaine). C'est un des plus subtils peintres du désir. Homme simple, à vie de famille en appartement classique, passionné des batailles de l'Empire napoléonien, je voulais travailler à valoriser son formidable imaginaire. Généreusement, il me donne les premiers numéros de la revue Linus, des publications diverses et me dédicace cette composition. Il mourra trop tôt. Tous les soirs, tous les matins, je vois cette femme qui s'offre en face de mon lit. Chaque instant se brouille de sensations croisées, dans le temps et dans la perception. Et j'oublie tellement.



EUROCLIO
Type de trace : action européenne
date de parution : 1999

J'ai créé en 1999 le Conseil européen des musées d'histoire pour inciter des pays, isolés dans l'Union européenne, à travailler ensembles et à reconsidérer leurs collections sous l'angle de l'histoire collective. Ce fut une belle aventure. Il n'en reste rien mais des habitudes ont été prises. Nous avons été soutenus pour ce travail gigantesque à partir de 1999 par la Commission européenne et ensuite renouvelés sur trois ans, jusqu'en 2003. Souvent, tout n'a tenu qu'à un fil, tant les chicaneries et jalousies furent importantes. Mais nous avons bâti un grand site Internet, des expositions réelles et en ligne, une revue d'histoire comparatiste... Ce ne fut pas renouvelé malheureusement en 2004, malgré un dossier avec plus d'une quarantaine d'institutions majeures de tous pays. Nous avons néanmoins avancé sur de l'histoire européenne pluraliste, par l'objet ou l'image, avec une expo dans le Parlement européen et en ligne. Nous avons monté en 2002 une manifestation itinérante (avec Marie-Paule Jungblut) sur "Votre histoire est notre histoire" et en 2003 (avec Hermann Schäfer) "Chacun est un étranger quelque part". Fabienne Dumont et Claudia Fonseca ont beaucoup aidé à toute cette construction.



1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24